Académie de droit international de La Haye

L’Académie, héritière du patrimoine du Professeur Ignaz Seidl-Hohenveldern, salue avec émotion la mémoire de son bienfaiteur

L’Académie de droit international de La Haye est profondément émue du magnifique hommage que lui a rendu le Professeur Ignaz Seidl-Hohenveldern, décédé en 2001, en lui allouant une grande partie du patrimoine issu de son héritage.

Le Professeur Seidl-Hohenveldern est né en 1918, quelques années avant les premiers cours d’été donnés par l’Académie à La Haye à l’été 1923. De nationalité autrichienne, il fit ses études à Vienne, Genève puis Innsbruck, où il obtint son doctorat de droit en 1946. Publiciste, internationaliste, et attiré par la chose économique, il travaillera comme conseiller juridique à la Chancellerie fédérale de l’Autriche et au sein de l’OECE, avant d’être nommé Professeur à l’Université de la Saar dont il devint doyen en 1964. Il continua sa carrière universitaire au sein des Universités de Cologne puis de Vienne où il prit la direction de l’Institut du droit international et des relations internationales. Très impliqué dans les travaux des sociétés savantes de droit international, il sera notamment rapporteur de l’International Law Association et Membre de l’Institut de droit international. 

Le Professeur Seidl-Hohenveldern a donné trois cours à l’Académie, deux cours spéciaux et un cours général. Tous seront publiés dans le Recueil des cours. Le premier apparaît dans le volume 123 daté de 1968 et porte sur l'influence du droit international public sur les conflits de lois relatifs aux sociétés (The Impact of Public International Law on Conflict of Law Rules on Corporations). Le deuxième, publié dans le volume 163 (1979), s’intéresse – en avance sur son temps - à la « soft law » dans le droit international économique (International Economic « Soft Law »). Enfin, son fameux cours général, dédié au droit international économique, a été publié en 1986 dans le volume 198 du Recueil.

Avant son décès en 2001, et dans le plus grand secret, le Professeur Seidl-Hohenveldern a tenu à perpétuer son engagement aux côtés de l’Académie et son soutien à ses travaux auxquels il avait tant contribué, en lui allouant une large part du patrimoine issu de son héritage. L’Académie a été informée récemment que cette décision vient de prendre effet.

Par ce geste aussi désintéressé que généreux, le Professeur Seidl-Hohenveldern soutient de manière exceptionnelle la mission de l’Académie qui est d’enseigner, d’étudier, de diffuser et d’assurer une compréhension plus large du droit international. L’Académie rend ici avec émotion, et rendra lors d’une manifestation publique ultérieure, un vibrant hommage à la mémoire du Professeur Seidl-Hohenveldern. 

 

Inscrivez-vous à notre bulletin: