Témoignages des professeurs

dame_rosalyn_higgins@4x
 

Dame Rosalyn Higgins – cours général – été 1991

« L’Académie de La Haye n’est pas seulement une expérience unique pour les étudiants : préparer et donner des cours est une expérience extraordinaire pour les professeurs aussi. Après tout, c’est le summum des défis de l’enseignement, avec tant d’étudiants exceptionnels à intéresser, tant d’horizons divers à séduire, tant de problèmes pour avoir quelque chose de vraiment nouveau à dire. Enseigner à l’Académie de La Haye est une entreprise à nulle autre pareille ».

 

Prof. Pieter Jan Kuijper – cours spécial –  été 2015

« Le Palais de la Paix, j’y suis venu pour la première fois dans les années 1970 en tant qu’étudiant néerlandais et je connais très bien le bâtiment, mais l’atmosphère est quand même spéciale, quelque peu impressionnante. En revanche, je sais maintenant que la sculpture en porcelaine d’un groupe d’ours polaires dans la cour centrale, offerte par le Danemark, est soigneusement emballée chaque hiver parce qu’elle résiste mal aux légères gelées hivernales néerlandaises. Préparer des PowerPoints bilingues et les montrer à un ami pour faire corriger le français si nécessaire ; parler aux interprètes et réaliser une fois de plus que nous aimons tous le droit et sa langue ; sa subtilité, sa précision ou – parfois – l’absence intentionnelle de celle-ci ; inciter les étudiants à me poser des questions pendant mes cours, et réussir… ou non. Avoir des discussions animées après chaque cours avec des étudiants de partout, s’asseoir dans le jardin au soleil à l’heure du déjeuner et se faire arracher une bonne partie de son sandwich par une mouette qui s’approche en piqué et dont l’envergure des ailes est aussi grande que celle de ses deux bras. Tout cela fait partie de l’expérience de l’Académie de La Haye ».

PJ Kuijper@4x
Lavanya Rajamani@4x

Prof. Lavanya Rajamani – cours spécial – été 2018

« La semaine que j’ai passée à l’Académie pour donner un cours spécial sur le droit international du changement climatique est vraiment l’un des points forts de ma carrière universitaire. J’ai beaucoup apprécié d’être en contact avec 300 juristes internationaux brillants, curieux et passionnés du monde entier. J’aime à penser que mon cours a suscité leur intérêt pour l’un des défis majeurs de notre époque, et que nous allons tous bénéficier de la présence de juristes internationaux compétents dans le domaine du changement climatique. Bien entendu, l’expérience de l’Académie de La Haye va bien au-delà de la prestation du cours. Les personnels de l’Académie ont été des hôtes parfaits; de la chaleur de leur accueil à l’organisation efficace et sans faille des cours, ils ont contribué à faire de chaque moment passé à l’Académie un souvenir précieux ».

Prof. Stéphanie Francq – directrice d’études – été 2018

« La direction d’études a été l’une de mes expérience d’enseignement les plus joyeuses ! Car il y a vraiment de la joie à échanger, avec un petit groupe d’étudiants déjà bien avancés dans leur parcours et leurs idées.  Bien installés dans notre superbe local niché dans la bibliothèque du palais de la paix, nous avons partagé nos questionnements, chacune et chacun prenant sa place, puisant dans son propre héritage intellectuel, posant un regard de plus en plus personnel et aiguisé sur l’histoire et l’actualité, laissant se déployer sa pensée, les idées venir, les liens s’établir. Il m’a semblé pouvoir travailler à un niveau de subtilité rarement expérimenté dans un contexte d’enseignement.

La Haye, c’est aussi une histoire de liens qui se tissent : avec son « binôme » (Dulce Lopez qui assurait la direction anglophone et moi étions faites pour collaborer – y compris sur le « dancefloor » ! – c’était un réel bonheur de se découvrir), avec les collègues qui assurent les cours, avec la formidable équipe de l’Académie et avec les étudiants qui sont au seuil d’une carrière à laquelle on espère ajouter des bulles de liberté. On en ressort avec une pointe de nostalgie en se disant que l’été se termine trop tôt alors que l’on avait encore tant à se dire, et surtout galvanisé par la richesse des échanges et les nouveaux liens d’amitié ».

 

SF-Berlin.III. 1.03.18 (002)@4x
Rudiger-Wolfrum@4x

Prof. Rüdiger Wolfrum – cours général – hiver 2020

« Enseigner le Cours général de droit international public en janvier 2020 a été une superbe expérience et un véritable défi. Cependant, c’était avant tout un plaisir de s’engager dans un discours académique avec autant d’étudiants intéressés et intéressants venus du monde entier. Leurs questions et commentaires ont contribué de manière substantielle au cours ; je répéterais un tel cours si cela était possible ».